Aller au contenu

Un monde (pour) demain ?

Comic-toon-artist-PSD-action

Nous avons entamé en partenariat avec l‘asbl Energie commune, la mise sur pied d’une réflexion sur les énergies, le monde de demain et, passant par là, sur l’écologie au sens large puisqu’il s’agit de tenter de construire un récit qui se passe dans le futur: une Uchronie désirable en bref.

C’est un projet qui, en groupe, favorise la réflexion et la discussion collégiale. Pour s’imaginer à quoi notre milieu de vie ressemblera dans 30, 70 ou 120 ans, il s’agit déjà d’envisager ce qui va survivre à notre époque agitée.  Ce qui n’est qu’un mirage, ce qui va perdurer et évoluer : bien malin qui pourra le dire. Nous plonger dans ces abîmes de réflexion en dit également beaucoup sur les différentes perceptions de chacun de notre environnement actuel: même lorsqu’on vit au même endroit, même lorsqu’on a des rêves similaires, les point-de-vue sont très différents.

L’habitat groupé de Couillet 2023

A l’habitat Groupé Solidaire de Couillet, nous avons entamé cette réflexion au mois de juin 2023. Le résultat envisagé est une sorte de nouvelle graphique augmentée dont l’action se déroule dans la région carolo. Il y a des IA’s, des légumes et deux visions du monde actuelles qui s’affrontent encore …. Mais nous sommes encore loin d’avoir quelque-chose à présenter , le scénario vient juste d’être ficelé dans les grandes lignes.

Cependant, comme évoqué plus haut, les discussions qui précédèrent l’exercice créatif ont été riches et le Gsara-Charleroi était présent pour animer les séances (avec Energie-commune) mais aussi pour les enregistrer. Vous pouvez-donc ci-dessous écouter comment on envisage la société actuelle en marche, ce qu’on aimerait voir advenir, et la manière dont on apprécie ce qui nous reste en héritage des époques révolues.

 

———————————————————————————–

EDIT JUIN 2024 :

Le projet avance bien. Nous avons donc bien décidé de créer une BD. Les 28 pages de scénario initiales se sont concentrées en 8 chapitres divisés eux-même en quatre ou cinq « scènes ». Nous estimons le travail à 300 cases illustrées à produire !  A l’heure d’écrire ces lignes, nous en sommes à le N° 173 …..

L’action se déroule dans la région carolo. La ville de Charleroi est maintenent tout à fait au main d’une entité dénomée CPAS. A Bruxelles c’est IRIS, à Paris LVMH, à Amsterdam, c’est Orange, à Hamburg, c’est Hugo-Bosch, …  Chacune de ces agglomérations captent l’essentiel de l’énergie encore disponible grâce à des intelligences artificielles très intrusives. En dehors des grosses aglomérations, c’est la débrouille. On cultive des plantes adaptées au nouveaux climats, on récupère ce qui reste des industries passées et on redécouvre d’anciennes techniques. Nos héros sont un collectif qui habitent sur la zad de l’Ora, à Chatelineau.  « On ne sait plus pourquoi cet endroit s’appelle du nom de cette déesse… C’est le vieux sage qui l’appelle comme ça ….. »

Chaque case est composée d’abord en photo-montage. L’IA Firefly de Adobe disponible dans le programme Photoshop nous est d’une grande aide. Nous passons ensuite la composition dans un script élaboré pour « cartonizer » le résultat.  Nos premiers essais en cours de sauvegarde sont visibles sur ce site internet.


—————————————————————–

 

 

A l’origine de ce récit d’anticipation, de grandes conversations pour lesquelles nous devons remercier les participants qui les alimentent:

1. Politiquement écologique

2. La malbouffe

3. Technologies

4. Les liens sociaux

5. désindustrialiser l’agriculture